Sustainable Environmental Treatment and Reuse of Marine Sediment

Les projets complémentaires

Projet français SEDIMAR

Confronté aux difficultés de gestion des sédiments dragués de ses ports, le Conseil Général du Var a lancé en 2002 un projet de recherche sur la gestion des sédiments dragués. D’une durée de 5 ans, SEDIMARD a rassemblé une dizaine de ports partenaires en concertation avec un groupe de pilotage scientifique spécialisé sur les sédiments.

Le volet traitements/pré-traitements s’est traduit en 2005 par la réalisation d’une plate-forme pilote située à la Seyne-sur-Mer (83), permettant l’expérimentation de différents procédés de traitements et pré-traitements sur une dizaine de sédiments portuaires issus des ports partenaires : séparation granulaire, déshydratation par filtre presse, bioremédiation, phosphatation, procédé Novosol®, calcination…etc. Des dizaines de mètres cubes de sédiments ont été prélevés, transportés, traités et des centaines d’échantillons ont été constitués, analysés et comparés pour tenter de comprendre le rôle de chaque étape de traitement sur les taux de contamination des sédiments.

En parallèle, plusieurs axes de travail ont également été étudiés :

L’étude de procédés de stabilisation/solidification à base de liants hydrauliques (chaux, ciment) ;
La définition d’un protocole de caractérisation de la dangerosité du sédiment au vu du critère H14 (écotoxicité) ;
La recherche de filières de valorisation et l’analyse des contraintes d’acceptabilité.

Projet français SEDIGEST

SEDIGEST est un programme de recherche ayant pour objectif d’élaborer un guide pour la valorisation des sédiments de dragage en carrière.

Le projet, co-labellisé par les Pôles Mer Bretagne et PACA, représente un budget de 1,6 M€ sur 3 ans avec un financement ANR.

Le remblaiement de carrières représente une possibilité de filière prometteuse pour la gestion des sédiments de dragage. Adaptée sur les plans technique et économique et en termes de capacité, il présente l’avantage de restaurer ces espaces béants et de rétablir un lieu de vie pour la faune et la flore.

Cependant, le dépôt à terre de grandes quantités de matériaux qui renfermeront toujours une part incompressible de polluants résiduels, partiellement mobiles et potentiellement évolutifs, pourrait, dans certaines situations, conduire à un impact écologique non acceptable. Cette filière nécessite donc d’être étudiée, notamment en termes d’évaluation des risques écologiques.

C’est ce que propose SEDIGEST, programme de recherche visant à élaborer une méthodologie d’évaluation des risques écologiques permettant de valider la compatibilité avec les écosystèmes continentaux d’un projet de remblaiement donné.
SEDIGEST propose une approche intégrée dans le cadre de la gestion territoriale (ici le département) des matériaux concernés, gestion qui s’impose d’autant plus que les tonnages en jeu sont énormes et que les transports sont à minimiser.

Les partenaires de SEDIGEST : ENTPE, BRGM, IN VIVO, INSAVALOR, INERIS, LGCIE (Insa de Lyon), Université Lyon 1, CETMEF, CNRS, le Conseil général du Var et le Conseil général du Finistère
Site web du projet :http://www.sedigest.org/
Présentation sur le site du Pôle Mer Bretagne : http://www.pole-mer-bretagne.com/sedigest.php

Programme National SEDIMATERIAUX

Le projet SEDIMATERIAUX a pour ambition d’apporter une réponse adaptée et dimensionnée à la problématique de la gestion et de valorisation terrestre des sédiments de dragage portuaires et fluviaux

SEDIMATERIAUX se veut une démarche collective à l’échelle nationale, qui fédère les volontés locales dans la recherche de solutions opérationnelles et innovantes.
Dans son contenu SEDIMATERIAUX comprend la réalisation, dans un cadre environnemental maîtrisé, de plusieurs ouvrages opérationnels à une échelle limitée mais significative, intégrant des sédiments de dragage portuaires et fluviaux : remblais techiques, routes, éléments de protection contre l’érosion côtière, bétons…

Ces ouvrages démontreront la faisabilité technique, environnementale, économique et sociétale d’une ou plusieurs filières de valorisation des sédiments et fourniront les données essentielles à l’évolution réglementaire de la gestion terrestre des sédiments.

Le projet SEDIMATERIAUX a donc pour objectifs de :

Proposer aux gestionnaires des zones maritimes et fluviales des outils opérationnels de gestion des sédiments,
Produire les données nécessaires à l’évolution du cadre réglementaire pour l’enrichissement des travaux et investigations du MEEDDM,
Faire émerger et conforter au niveau national de nouvelles filières économiques de traitement et de gestion des sédiments dans un cadre environnemental maîtrisé,
Créer les conditions pérennes d’un partage d’expériences et de la capitalisation des connaissances acquises,
Encourager l’innovation et structurer le développement de travaux de R&D. 

http://www.sedilab.com/ 

Projet Européen Interreg IVC SuPorts

Les projets complémentaires-Projet Européen Interreg IVC SuPorts

Le projet SuPorts est un projet européen INTERREG IVC dont l'objectif est de permettre la définition de meilleures stratégies environnementales pour les ports locaux et leur donner un accès facilité à des outils appropriés de gestion environnementale. Ainsi, il permettra de maintenir leur compétitivité tout en contribuant à un meilleur développement durable au sein de l'UE. 

Ce projet cherche à développer un échange d'expérience dans le but d'identifier et de promouvoir de meilleures pratiques dans les domaines du dragage, de la protection de la biodiversité marine et de la gouvernance portuaire et ce par la définition d'outils de gestion environnementale adaptés aux ports locaux.

http://www.seinemaritime.net/suports/

LE PROJET Européen SMOCS

Les projets complémentaires-LE PROJET Européen SMOCS

 

www.smocs.eu

 

Projet européen Porto Novo

Les projets complémentaires-Projet européen Porto Novo

PORTONOVO génèrera un cadre de coopération transnational et multidisciplinaire, entre 11 partenaires provenant de quatre des cinq régions éligibles de l’espace atlantique, relatif à la gestion de la qualité des eaux dans les ports.

Séminaire final de présentation des résultats:  9 février 2012 

http://www.portonovoproject.org