Sustainable Environmental Treatment and Reuse of Marine Sediment

Les Axes de travail du projet SETARMS

Le dragage, nécessité absolue pour maintenir l'activité économique des ports

90 à 95% des sédiments sont immergeables, dans des zones soumises à autorisation préfectorale. Cependant, la législation devient de plus en plus contraignante. D'autre part, les espaces de dépôt se raréfient et l'acheminement sur des lieux de stockage éloignés engendrent des coûts considérables pour les autorités portuaires.

En anticipant sur les législations à venir et en capitalisant sur les filières de valorisation existantes pour les 5 à 10% de sédiments stockés à terre, le partenariat pluridisciplinaire franco-britannique cherche à trouver des filières de valorisation adaptées à chaque type de sédiment et économiquement viables.

Ainsi, la caractérisation – ou étude de la composition- de ces sédiments en vue d'en établir la typologie est une étape essentielle. Les types de sédiment définiront les filières de valorisation et/ou de réutilisation les plus adaptées.

Premier groupe de travail : Etat des lieux et des perspectives du dragage dans l'Espace Manche

Dirigé par l'APLM

Différentes études seront menées sur :

  • L'état des lieux des opérations de dragage en Manche,
  • La caractérisation des sites d'immersion
  • La comparaison des réglementations européennes, françaises et anglaises
  • Les possibilités de mutualisation des moyens de dragage

Deuxième groupe de travail : Caractérisation des sédiments

Les Axes de travail du projet SETARMS-Deuxième groupe de travail : Caractérisation des sédiments

Coordonnateur : Université de Brighton
L'Université de Brighton coordonnera toutes les recherches scientifiques relatives à la caractérisation, notamment géochimique et géotechnique des sédiments prélevés dans les ports échantillonés.

Troisième groupe de travail : Valorisation des sédiments

Coordinateur : Ecole supérieur des Ingénieurs des Travaux de la Construction de Caen (ESITC Caen)

Cet axe développera des techniques innovantes pouvant être appliquées au génie civil. L'entreprise Eurovia réalisera sur 6 des échantillons prélevés une portion routière de 5m sur 20m afin de tester la durabilité de sédiments dans les sous-couches routières.